Ecrire un carnet de voyage. Pour figer des instants hors du temps, pour se rappeler des années après comme c’est beau l’Argentine. Pour revivre l’été 1998 en Thaïlande en famille. Pour retrouver les visages de ceux qu’on ne voit plus. Pour revoir le bleu transparent des Maldives, ou repenser à ce voyage à Rome au temps de l’hypokhâgne…

On faisait des albums photos dans le temps.

Chez mes parents, ils sont dans un placard et on les ouvre de temps à temps. Ça fout un peu le bourdon à dire vrai, les albums photos. On se dit que le temps passe trop vite et qu’hier encore j’avais 12 ans.

Bref, je veux vous parler ici des carnets d voyages qu’on a du mal à faire soi-même. Un livre qui raconte une période de notre vie, qui dévoile nos découvertes, nos impressions, nos souvenirs. Un beau livre qu’on garde, qu’on partage et qu’on est heureux de rouvrir des années après.

Le livre d’un tour du monde ?

Faire le tour du monde est un rêve pour moi. Ça semble tellement impossible de prendre une pause dans nos vies trépidantes et de choisir de mettre tout entre parenthèses pour parcourir la planète.

Il y a un an, nous avons rencontré une famille hors du commun qui a tenté l’aventure… et pour qui nous avons fait un livre sur mesure.

Quatre enfants, blonds et mignons, un voilier, et beaucoup de projets. Ils ont traversé l’Atlantique tous les 6, ils sont allés à la rencontre de nombreuses familles et ont apporté leur soutien à un village africain. Ils nous ont raconté leur voyage, nous avons fait leur livre.

Martin a dessiné, Augustin dressait les feuilles de route, Maxence a fait des polas, et Baptiste livrait chaque jour une pensée. Clémence, la courageuse maman de ces 4 enfants, faisait la maîtresse tous les matins, et de très belles photos les après-midis, et Antoine était le skipper et celui qui nous a raconté l’aventure.

Nous avons fait un livre abécédaire : pour chaque lettre de l’alphabet une facette de leur voyage.                  Ce qu’ils ont ressenti, découvert, aimé, pensé, partagé, construit…

Il n’est pas nécessaire d’avoir un âge mûr pour écrire sa biographie, nous pouvons écrire des livres, à des moments importants de nos vies.

Voilà bientôt 6 mois que mon grand frère et sa jolie famille sont aussi partis faire un tour du monde. L’Afrique du Sud, le Japon, l’Australie, la Nouvelle Zélande, le Chili, l’Argentine…

Le matin l’école, l’après-midi la découverte.

L’école française de Chicago a été formidable et a proposé à Sam, Alice et Charlotte de partager leur voyage avec leurs camarades de classes. Ils peuvent se parler par skype ou montrer leurs photos sur leurs blogs. Tout n’est pas toujours simple évidemment, les enfants ont souvent besoin de repères et quand on doit faire l’école avec ses parents alors qu’on croit être en vacances, et bien on se rebelle un peu… Mais quelle aventure ! Quels souvenirs ! Quelle chance !

J’ai hâte de revoir mes neveux bien sûr et de les écouter. Quelle expérience magnifique. Ils doivent vivre tant de choses incroyables. Quelle richesse de connaître d’autres manières de vivre et de profiter de notre nature dans toute sa diversité.

Pour moi ça ne sera pas pour tout de suite ce tour du monde, alors à travers de beaux livres, je les vis par procuration.