Ecrire son livre

J’ai toujours un peu de mal à réprimer un sourire lorsque j’entends que telle petite starlette des medias ou tel jeune chanteur à la mode sort sa « biographie ».  Biographie. Le mot est lâché. Et dans l’imaginaire collectif, il symbolise nécessairement le récit d’une vie extraordinaire et riche en rebondissements, ou significative pour l’avancée de l’histoire. D’où le léger petit rictus qui m’anime à l’annonce de la sortie de la ‘bio’ de Bidulette, nouvelle it-girl d’à peine 25 piges, ou de Machin-Truc, ancien candidat de télé-réalité.

 

Pourtant, si l’on s’en réfère au dictionnaire, la définition classique d’une biographie est « un écrit qui a pour objet l’histoire d’une vie particulière ». Alors ?

Certes, tout le monde n’a pas inventé le vaccin contre la rage ou lutté contre l’apartheid, mais à notre petite échelle, j’aime penser que l’on est tous capable et désireux d’avoir des choses intéressantes à raconter sur notre vie passée. Des choses qui, si elles n’ont pas fondamentalement changé le cours de l’Histoire, ont au moins eu le mérite de bâtir notre histoire à nous, et celle de notre famille, de notre entourage. Et qui ont, ainsi, une véritable valeur et une singularité évidente aux yeux de nos proches.

 

Raconter son histoire

Tout le monde a des choses à raconter, qu’elles soient jolies ou plus sombres, qu’elles aient eu un impact sur le monde ou seulement sur notre petit monde, qu’elles aient compté pour des milliers de fans, ou pour une poignée d’amis, cousins ou enfants.

Et si la vie de Bidulette et Machin-Truc intéressent (a priori) des tonnes de lecteurs, la vôtre touchera en plein cœur un cercle plus restreint, mais bien plus sensibilisé aussi. Et ne dit-on pas que c’est la qualité qui compte ?

 

Oui, tout le monde a des choses à raconter. A dix-mille personnes comme à dix.

 

Cliquez ici pour réaliser votre biographie