Céline et moi avons la chance d’avoir fait l’ESSEC. Cette belle école de commerce nous a permis de nous construire, de nous former, et de tisser des liens extraordinaires avec nos amis.

Il y a peu de temps, le magazine des ESSEC alumni nous a consacré un article… Le voici !

 

http://www.alumni.essec.edu/fr/magazine-fr/entrepreneurs/porte-plume/

 

« J’ai fondé les éditions Porte-plume en 2008, et aujourd’hui je peux dire que je suis une femme entrepreneuse, chef d’entreprise, mère de famille… et très épanouie ! 

Je n’ai pas tellement l’habitude de raconter mon parcours, habituellement j’écris celui des autres…

 

Porte-plume tout d’abord.

J’ai longtemps souhaité écrire l’histoire de ma famille, aux racines lointaines et aux destins mouvementés. J’avais envie d’écrire un livre de cuisine où les recettes de mes deux grands-mères seraient le point de départ pour raconter de souvenirs de famille. J’avais ce projet en moi depuis l’adolescence et quand j’ai rencontré des jeunes entrepreneurs qui voulaient créer une start-up autour de services littéraires, je leur ai parlé de mon idée des biographies. Porte-plume est ainsi née.

Je crois vraiment que chacun d’entre nous porte en lui-même une histoire qui mérite d’être écrite dans une livre.

Avec Porte-plume, notre ambition est de démocratiser l’édition en aidant tous ceux qui le souhaitent à réaliser un livre pour ses proches.

Des biographies, des livres d’entreprise, des livres pour enfants, des livres de cuisine… tout type de livre sur-mesure.

Pour chaque livre, nous mettons en place une équipe projet spécialisée dans le domaine concerné : des journalistes, des historiens, des photographes, des illustrateurs, des graphistes, des imprimeurs… Chacun a son expertise mais tous partagent la même passion pour le beau livre et pour la transmission.

Porte-plume c’est vraiment une magnifique aventure. Après dix ans d’existence, nous avons édité plus de 300 ouvrages.

 

J’aime mon métier et je suis fière d’aider des familles et des entreprises à transmettre leurs histoires et conserver leurs mémoires.

 

Devenir entrepreneur après un parcours « classique »

Je suis rentrée à l’ESSEC après une hypokhâgne et une khâgne. J’ai d’abord choisi de faire carrière en marketing dans de très beaux groupes chez Unilever puis Danone.

Quand j’ai parlé du projet de Porte-plume aux RH Danone, ils ont été formidables : ils ont été séduits par le projet et m’ont proposé de poser un congé pour création d’entreprise. J’avais deux ans pour tenter de créer ma start-up et je pouvais à tout moment revenir chez Danone qui saurait valoriser mon expérience entrepreneuriale. Sans ce soutien et cette garantie, je n’aurais sûrement pas oser changer de parcours.

 Je garde un excellent souvenir de ces années de formation chez Danone et aujourd’hui, pour chaque livre d’entreprise, que nous réalisons, je fais finalement le même métier qu’autrefois mais pour Dior, Fleury Michon, Roland Berger, Vinci, un groupe hospitalier, des écoles maternelles, l’aéroport de Lyon… C’est passionnant !

 

 

ESSEC pour la vie…

J’ai adoré mes années étudiantes à l’ESSEC. J’y ai rencontré mes meilleurs amis, j’y ai tissé des liens pour la vie et c’est au fond ce qui est le plus important.

En 2012, Porte-plume a connu une forte croissance et mes associés et moi ne pouvions plus absorber tout l’opérationnel. J’ai donc proposé à Céline Bouteiller (ESSEC 2002) de rejoindre notre équipe et de devenir notre associée. J’avais rencontré Céline chez Danone, et je crois qu’entre ESSEC, nous partageons la même créativité et la même envie d’entreprendre. Notre force c’est ce sens de l’innovation et de l’engagement, vous ne pensez pas ? »